Partagez | 
 

 ANTHONY ROY ▸ La haine contrôle, le coeur subit.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage




Invité

Invité

MessageSujet: ANTHONY ROY ▸ La haine contrôle, le coeur subit.   Dim 24 Sep - 13:31



Anthony Roy
Crois moi, moins t'en sais mieux ça vaut. Si ça marche tu le sauras bien assez tôt.



ROY


ANTHONY

feat. Colson Baker (MGK)
Nom de famille et prénom; Anthony. Un prénom des plus banal qu'on entend partout. Le nom de famille, quant à lui, lui a valu bon nombre de moqueries lorsqu'il était enfant. Roy, il faut avouer que ça  a de quoi être ironique d'avoir un tel nom. Âge; 29 ans, dont 15 années passées en taule. Enfin il quitte la cage, pour retrouver le bon air pollué de paname. Date et lieu de naissance; Il est venu au monde un trois mars. Natif de Paris, capitale qu'il a dans le sang, mais pas forcément dans le coeur. Nationalité et origine(s); Parisien pur-souche dirons nous, même si ses parents viennent de la Bretagne, mais chut on s'en tape.    Les amours; Il avait 14 ans qu'on le foutait en prison. Il a pas tellement eu l'occasion de se trouver une meuf avec ça. Mais pas puceau pour autant ! Les gosses sont précoces. La famille; Ses parents, qui lui ont tourné le dos à cause de ses conneries. Une petite soeur liée à lui, qui ne désire que lui ressembler. Jamais l'un sans l'autre. Les amis; Des potes qu'il a pu se faire en prison, certains plus fidèles que d'autre. Mais de quoi se protéger. C'est pas si peinard de se retrouver derrière les barreaux. Les emmerdes; Pas d'fric, pas d'toit. Entourage faible, malgré les fidèles. Toute une vie à reconstruire, but difficile à atteindre. Et sinon, Paris c'est quoi pour toi ? Sa ville natale. La pourriture à l'état pur, qui sait remettre au goût du jour la vie de luxe contrastant avec la vie des pouilleux. On sépare les deux et peu à peu on creuse toujours plus la distance. Ensuite on vient se plaindre que les zonards pètent un câble. D'ailleurs, pourquoi t'y vas ? Il a nul part ailleurs où aller et ses uniques proches y résident. D'façon, aucun autre coin du pays ne le fait rêver. Alors aucune raison de se barrer non plus. Groupe; Metro     

Naissance – Venu au monde en avance de deux mois. Trop pressé de connaître ce qui l'attendait, pourtant s'il avait su... Né trop tôt, tout frêle petit poids il était, en combat avec la mort dès la naissance, pour avoir été trop hâtif. Une mère et un père n'ayant que quelques minutes pour verser des larmes de bonheur, avant de voir leur premier enfant maintenu en vie par tout un attirail médical. Angoisses qui prirent fin, car l'enfant était assez robuste pour survivre. Il allait la mener sa vie de merde, car après-tout, à chacun sa malchance. Il eu des traitements à suivre, des risques à éviter, pour au final s'en sortir comme un chef. Suffit de le voir le grand gaillard, pour comprendre que ce temps est bel et bien révolu.
Indissociables – Deux têtes blondes, toujours main dans la main. Que deux années qui les séparent, venus au monde dans le même hôpital. Ils se ressemblent, surtout mentalement. Parfois l'un fini la phrase de l'autre. Et l'autre n'aime pas partager l'un. Tony et sa sœur, toujours inséparables. Déjà petit, c'était émerveillé qu'il posait ses yeux sur elle la première fois, il savait dès lors que pour elle, il serait prêt à tout. Il avait même versé une larme, le petit bonhomme, la première fois qu'elle l'entendit lui dire je t'aime. Avant de râler, car un garçon ça pleure pas. Ils ont grandis ensemble, toujours à se soutenir. Lui la protégeant, elle le suivant. Indissociables, oui totalement. Encore à ce jour, même la mort ne saurait les séparer.
Trop absents – Un exemple, c'est primordial, irremplaçable. Impossible de faire sans, comment grandir sinon ? Mais ils étaient trop absents, ceux qui les ont conçus, ces deux jolies têtes blondes qui ne demandaient que plus d'attention, plus d'importance. Alors tant pis, de toute façons ils connaissaient d'autres personnes, surtout lui, comme c'était le plus vieux et le moins timide. Puis, les copains, faut bien que ça serve à quelque chose. Alors on fait tout pour se rapprocher des plus forts, des caïds, de ceux qui font chier les autres, car c'est eux qui savent tenir tête. En tous cas, ils s'en donnaient l'air et ça suffisait à Tony, quels meilleurs exemples que ceux qui ont emprise sur un petit monde ? Petit monde qui au fil du temps semble s'épaissir, car à plusieurs on a plus peur de rien. Alors on suit les risques, les conneries, on les répètent même. Et on devient le jouet de l'insolence et du méprit. On devient la petite tête de con qui nique déjà le respect et les bons comportements. On vole même, des fois, quand on veut se payer de quoi se flinguer les dents, ou les poumons, car il est trop tôt pour goûter à autre chose qu'à la clope. Seule cam' dont on a accès, au goût dégueulasse, mais qui satisfait car ça fout la classe. Et puis toute façon, si les parents disent rien et font attention à rien, c'est qu'y a pas d'mal.
14 ans – Alors on sort, on met les pieds dans des teufs pourtant déconseillées aux gosses. On se la joue grand, on s'intéresse même déjà aux gonzesses. Pourtant y'a rien à mater, mais paraît que c'est bon pour l'image d'en avoir à ses pieds. Mais le gamin était quand même assez timide avec les filles, il avait du mal à passer le cap du premier pas, jusqu'à ce que ses potes se foutent trop de sa gueule et que se fasse alors sa première fois. C'était pas franchement agréable, entre deux incompétents c'est surtout naze et maladroit. Mais au moins, c'était fait. Et le mioche il était fier de plus être puceaux, bien que ça soit trop tôt, mais c'est pas comme si aujourd'hui l'âge voulait dire grand chose. Et le p'tit groupe de rebelles se rendait toujours moins en cours, d'toute façon ils étaient tellement mal vus à l'école, ils avaient pas besoin d'eux là bas et martyriser toujours les même gueules ça a d'quoi être laçant. Alors on passe à autre chose, on squatte chez les copains, on passe son temps devant les jeux vidéos ou dans les terrains de skate en cherchant à en faire son propre territoire, on pisse même sur les grillages. Et le soir on aime se rendre aux soirées arrosées d'alcool trop forts pour les gosses, même si on sait qu'le lendemain on aura encore la gueule dans la gerbe. Mais comme à côté y'a des grands qui l'font, c'est qu'c'est la bonne chose à faire. Mais on se rend pas compte des conneries qu'on peut faire quand on en a dans l'sang. Et puis quand on l'voit lever la main sur Elle, on perd le contrôle. Elle, Oceane, la première fille embrassée pour voir comment ça fait, La seule amie fille qui s'ancrait  en lui, la seule devant qui il jouait trop le malin pour se faire remarquer, voulant pas se faire oublier. Elle devenait toujours plus précieuse. Et faut pas briser c'qui est précieux. Alors on tolère pas la main de son mec qui vient lui claquer le visage. Et même si on est plutôt chétif, c'est l'adrénaline qui fait tout. On exprime une rage jamais vue auparavant, on sort les coups pour le corriger. Coups enchaînés, les os qui claquent, les potes autour qui se marrent et encouragent. Sans s'attendre au poing de trop qui en mettra un à terre, la tête laissant écouler le sang qui se répand trop vite au sol. Tony avait pas prévu la chute, il avait juste perdu le contrôle...
La taule – Il avait les yeux rouges à tant pleurer, même ceux des parents et de la sœur étaient irrités. C'est sûrement pas normal qu'un p'tit jeune ait les mains jointes dans le dos et menottées. Pourtant il voit quand même les barreaux se refermer devant lui. Et il comprend parfaitement ce qui se passe, il comprend parfaitement qu'il ne reverra pas ses proches avant très longtemps. Que sa jeunesse est foutue, morte et enterrée. Et puis il le revoit, le mec au sol, le cadavre, le mec d'Oceane. Il en fait même des cauchemars. Et l'gosse il s'fait frapper dans la cour car il dérange les autres taulards à trop gueuler la nuit, de terreur. Y a que l'infirmière qui est gentille, qui a de la pitié pour ce pauvre gosse, toujours en charge de soigner les maux créés par les corrections. Mais ça suffit pas, le blond se renferme, devient froid, silencieux. Toujours les yeux baissés pour ne rien voir. Plus jamais voir. Tout oublier, devenir vide. C'était la seule solution qu'il s'était trouvé. Là bas, quand on est seul, vaut mieux la fermer, il l'a vite comprit ça aussi. Dans la première prison, c'était assez calme, suffisait de se faire discret pour faire ses premières années sans trop d'encombre. Mais quand on entre dans la cour des grands, tout devient différent. Ça devient complètement ridicule de se réconforter intérieurement, en observant un dessin d'enfant offert par sa petite sœur et afficher sa photo c'est subir les propos dégueulasses des voisins de piaule. Mais aussi, c'est les menaces dans tous les coins. Une peur qui devient réelle quand, depuis sa cellule, on voit un mec se faire poignarder froidement par un autre. Il lui fallait trouver du monde, faire parti d'un gang qui zone dans le coin pour ne pas finir comme lui. Il refusait de crever, par comme ça, pas ici. Il prenait de l'âge, il mûrissait, du moins comme il le pouvait ici. Il s'endurcissait mentalement et peu à peu grandissait toujours plus, finissant par dépasser un tas d'autres mecs de part sa hauteur. Un peu de courage en plus et il pourrait enfin se faire assez de potes pour s'assurer une certaine protection. Et comme dans toute taule, y'avait que la violence pour arranger le problème. Le deal était simple : Ils foutraient le bordel pour l'aider à être discret et il butterait la cible indiquée, ainsi, ça serait réglé. C'est là qu'il pu remarquer à quel point les gardiens servaient vraiment à que dalle, suffisait d'être un minimum malin pour leur la mettre à l'envers et transférer une lame, qui aurait aucun mal à pénétrer la chaire. Et c'est quand il planta ce mec qu'il ne connaissait pas, qu'il fut persuadé d'être qu'un putain d'assassin, un tueur né, peut-être. Il avait bel et bien hésité, il avait même flippé avant l'heure H, mais il l'avait fait et cette fois, y'avait pas d'alcool en cause, ni de perte de contrôle pour l'excuser. Il avait juste fait son choix entre la vie ou la mort et ce meurtre resterait un secret pour tout le monde... Même si sa place parmi eux lui était clairement bénéfique, il se tapait en contre-partie d'autant plus de mauvais rêves, comme ci ces deux vies volées resteraient à le hanter jusqu'à ce que lui-même crève. Sa dette à payer, certainement. Ainsi sa vie en prison se poursuivait, il continuait de grandir, avoisinant pratiquement les deux mètres, durcissait ses muscles à coup d'entraînements et faisait recouvrir son corps de tatouages divers. Certains reflétant sa vie, son passé, le présent. D'autres ses souvenirs, ou encore les rares personnes à qui il manquait encore. Sa petite sœur, Océane et aussi Solène, sa cousine qui, jusqu'à ce que ça se fasse, ne s'attendait pas à revoir au parloir, car le reste de sa famille lui avait tourné le dos pour ses fautes. Quand on est un taulard, plus personne ne veut nous voir.
Liberté retrouvée – 15 ans de taule de purgées, 15 ans à toujours voir les mêmes têtes, les même murs, les même prises de tête répétitives. Les prisonniers changeaient, mais aucun ne sortait des clichés habituels. Toujours les mêmes mentalités et comportements de merde que lui-même avait adopté. Il était habitué à tout ici, il avait tout vu, plus rien ne l'y choquait, même le plus gros des tarés. Il y avait frôlé la mort à plusieurs reprises, mais enfin, dès qu'il passerait cette grille, tout serait terminé... ou presque. On ne devient pas un mec clean du jour au lendemain et de toute façon, il ne le pourrait pas, pas après ce qu'il a fait. Il allait sûrement se remettre à dealer, continuer à bosser pour le gang qui l'y a accueilli. Ça ne lui faisait pas particulièrement peur, mais il ressentait de l'étouffement, comme un besoin de respirer, un besoin d'avoir une autre vision de la vie que toute cette merde. Il avait quelques espoirs, mais surtout de grands désirs. Il comptait bien profiter de cette liberté enfin retrouvée, tant attendue, tant rêvée. Tony ne pouvait se douter de ce que lui réservait l'avenir, mais jamais il ne retournerait en prison, plus jamais, plutôt crever
Oceane – Aucun des deux n'avait cessé de garder contact. Elle avait beau vivre loin, tous deux s'échangeaient des lettres le plus souvent possible. Regulièrement, il lui confiait l'ennui qu'il y vivait, ou la peur qu'il ressentait lorsque l'ambiance entre les détenus chauffait beaucoup trop. Il lui transmettait à travers ses mots ses appréhensions quant à la prochaine baston générale « entre les races » comme ils disaient. Encore adolescent, Tony avait toujours peur et de son côté elle faisait au mieux pour le rassurer. Il lisait beaucoup pour améliorer son orthographe, se donnant des cours de français afin de rattraper tous ceux loupés quand il était encore dehors. Ainsi, ses écrits s'amélioraient et il savait toujours mieux exprimer ce qu'il avait dans le cœur. Jusqu'à ce qu'elle vienne enfin lui rendre visite, qu'il puisse enfin voir à quel point elle avait changé, à quel point elle était encore plus belle qu'à l'époque. Oceane n'avait cessée de le soutenir durant tout son enfermement, l'une des rares à ne jamais l'avoir oublié. Il savait qu'elle serait là pour lui à sa sortie, elle le lui avait même promit lors de ses nombreuses visites au parloir. Et ses sentiments pour elle semblait s'éloigner peu à peu de la simple affection amicale. Leurs regards aussi changeaient, ils n'étaient plus des enfants et l'importance qu'ils éprouvaient l'un pour l'autre devenait différente. Il espérait pouvoir lui rendre tout le bien qu'elle put lui apporter en ces quinze années, qu'il n'était pas trop tard malgré ce temps perdu. Encore une fois il ignorait où ses rapports avec la belle allait le mener, d'autant qu'il ne pouvait s'empêcher de craindre l'homme qu'il était peut-être devenu, mais peu importe ce qui arriverait, il serait toujours là pour elle, toujours.

Prenom/Pseudo HJ; Gwen Âge; 29 ans Localisation; Normandie (et ouais)   Fréquence de connexion; Régulière Type de personnage; inventé Où as tu trouvé le forum ? Sur Bazzart bien sûr. Une cass-dédi ? Euh non, mais je veux bien du chocolat.



Dernière édition par Anthony Roy le Jeu 28 Sep - 1:09, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas

participation : 174
avatar : speckhart.
crédits : (A) ARΛBELLA | (S) FEMME - Patrick Modiano, L’herbe des nuits (quotes)

MessageSujet: Re: ANTHONY ROY ▸ La haine contrôle, le coeur subit.   Dim 24 Sep - 13:33

MGK SEX
j'ai hâte d'en savoir plus sur ce personnage NIARK
bienvenue ici et n'hésite pas si tu as besoin LOVE LOVE

_________________
Un visage de lune, des yeux rêveurs, mais bientôt on s'apercevait que le visage exprimait autant de violence que le corps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Invité

Invité

MessageSujet: Re: ANTHONY ROY ▸ La haine contrôle, le coeur subit.   Dim 24 Sep - 13:37

Merci à toi NIARK LOVE LOVE
(sacrément canon ton avatar, j'avoue ne jamais l'avoir vu avant !)
Revenir en haut Aller en bas

avatar



the king of the divan
participation : 341
avatar : Ben Nordberg le pipou
crédits : DANDELION (avatar) MKR (gif signa) hedgekey (gif profil)

MessageSujet: Re: ANTHONY ROY ▸ La haine contrôle, le coeur subit.   Dim 24 Sep - 13:54

Bon alors déjà t'es normande, alors on sera forcément copain quoi ! J'AIME ! J'AIME !
Viens on fait la guerre aux breton NIARK
Et puis tu vend du rêve la, avec ton avatar, ta citation, et tout le reste, mon dieu DEAD

Bref, bienvenue, jveux en lire plus J'AIME !

_________________


Perd pas espoir connard
J'suis né pour briller pas pour rester sage
Désolé, rien ne peut empêcher ça
À la base j'ai pas d'talent, j'ai pas d'don
Mais personne ne reste esclave de son destin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

participation : 198
avatar : MAGDALENA ZALEJSKA.
crédits : ARABELLA.

MessageSujet: Re: ANTHONY ROY ▸ La haine contrôle, le coeur subit.   Dim 24 Sep - 13:54

bienvenue par ici, réserve moi un lien d'office avec cet avatar de fou LOVE

_________________

   
« Elle pleure parce que son cœur s'est remit à battre aujourd'hui alors qu'elle n'y croyait plus depuis longtemps. Elle pleure pour tellement de raisons qu'elle n'a pas envie d'y penser. C'est toute sa vie qui lui revient dans la figure. Alors, pour se protéger un peu, elle se dit qu'elle pleure pour le plaisir de pleurer et c'est tout. » — Anna Gavalda .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paname.forumactif.com/t562-joan-acciari-gabriela-bloomgar




Invité

Invité

MessageSujet: Re: ANTHONY ROY ▸ La haine contrôle, le coeur subit.   Dim 24 Sep - 14:03

Vous avez des avatars de ouf ici DEAD bave j'décède !

@BART SAINT-CLAIR OUAIS !! Montons sur nos vaches et allons leur maraver la tronche ! HAN ! HAN ! EVIL m'han t'es trop gentil, j'espère que le reste de ta fiche te plaira aussi et si tu veux un lien, c'est avec plaisir !

@JOAN ACCIARI Non mais Magda' quoi... cette déesse BAVE2 HAN ! EVIL Evidemment que j'te réserve un lien, dans tous les cas j'serais venu t'en réclamer un NIARK LOVE

Merci à vous deux J'AIME !
Revenir en haut Aller en bas

avatar



the king of the divan
participation : 341
avatar : Ben Nordberg le pipou
crédits : DANDELION (avatar) MKR (gif signa) hedgekey (gif profil)

MessageSujet: Re: ANTHONY ROY ▸ La haine contrôle, le coeur subit.   Dim 24 Sep - 15:05

Anthony Roy a écrit:
Vous avez des avatars de ouf ici DEAD bave j'décède !

@BART SAINT-CLAIR OUAIS !! Montons sur nos vaches et allons leur maraver la tronche ! HAN ! HAN ! EVIL m'han t'es trop gentil, j'espère que le reste de ta fiche te plaira aussi et si tu veux un lien, c'est avec plaisir !


Ouais FUCK YEAH
/me part en croisade !
Je viendrais forcément te harceler pour un lien KEUR SUR TOI

_________________


Perd pas espoir connard
J'suis né pour briller pas pour rester sage
Désolé, rien ne peut empêcher ça
À la base j'ai pas d'talent, j'ai pas d'don
Mais personne ne reste esclave de son destin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

participation : 48
avatar : deen burbigo.
crédits : ©untamed swallow.

MessageSujet: Re: ANTHONY ROY ▸ La haine contrôle, le coeur subit.   Dim 24 Sep - 15:06

ok ok ok, cet avatar, mon dieu DEAD
j'ai hâte d'en savoir plus que anthony, alors bienvenue et bon courage pour ta fiche LOVE

_________________

   
WILD THOUGHTS.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Invité

Invité

MessageSujet: Re: ANTHONY ROY ▸ La haine contrôle, le coeur subit.   Dim 24 Sep - 15:23

@BART SAINT-CLAIR Surtout hésites pas !! HAN ! LOVE

@ALIA FAVRE On en parle de ton avatar ? bave Merci, t'es sublime !
Revenir en haut Aller en bas

participation : 78
avatar : amelia zadro
crédits : morrigan (a) nekfeu, mauvaise graine (c)

MessageSujet: Re: ANTHONY ROY ▸ La haine contrôle, le coeur subit.   Dim 24 Sep - 16:00

je voulais faire un jeu de mot avec nos deux noms de famille mais je vais m'abstenir HIHI
bienvenue LOVE

_________________


on a tous, dans le coeur, le rayonnement des supernovas


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Invité

Invité

MessageSujet: Re: ANTHONY ROY ▸ La haine contrôle, le coeur subit.   Dim 24 Sep - 16:03

@ELEA CHATELAIN Amelia... my love J'AIME ! à nous deux on va reformer la noblesse parisienne juste avec nos noms MDR merci ma belle LOVE
Revenir en haut Aller en bas

participation : 100
avatar : Gal Gadot
crédits : Lilousilver

MessageSujet: Re: ANTHONY ROY ▸ La haine contrôle, le coeur subit.   Dim 24 Sep - 16:45

pas d'sous mais tatoué d'partout ! Very Happy
Je te taquine, bienvenu à Panam ! KEUR SUR TOI KEUR SUR TOI KEUR SUR TOI

_________________
something changes into me....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paname.forumactif.com/t657-oceane-morel-you-kind-you-smar




Invité

Invité

MessageSujet: Re: ANTHONY ROY ▸ La haine contrôle, le coeur subit.   Dim 24 Sep - 16:46

On s'fait facilement tatouer en taule, surtout en quinze ans MDR
Merci à toi SMILE LOVE
Revenir en haut Aller en bas

participation : 100
avatar : Gal Gadot
crédits : Lilousilver

MessageSujet: Re: ANTHONY ROY ▸ La haine contrôle, le coeur subit.   Dim 24 Sep - 16:50

ouhhh un mauvais garçon, je veux bien faire ta connaissance EVIL

_________________
something changes into me....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paname.forumactif.com/t657-oceane-morel-you-kind-you-smar




Invité

Invité

MessageSujet: Re: ANTHONY ROY ▸ La haine contrôle, le coeur subit.   Dim 24 Sep - 16:52

On peut dire ça HIHI on en reparle après ma validation PERV
Revenir en haut Aller en bas

participation : 56
avatar : anastasiya scheglova.
crédits : hdk. (av) ; myself (signature)

MessageSujet: Re: ANTHONY ROY ▸ La haine contrôle, le coeur subit.   Mer 27 Sep - 0:01

(hey toi, nous faut un lien il paraît HIHI )
(entre parenthèses pour faire genre j'suis pas là)

bienvenue SIFFLE

_________________
don't leave me alone
Hey baby, won't you lie to me? Oh darling, tell me, pretty please Oh baby, baby, won't you tell me what I want to hear? Don't leave me, don't leave me alone 'Bout those bitches, I don't wanna know They think they love you, fuck those other hoes They had you for a minute, just tell them you belong to me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Invité

Invité

MessageSujet: Re: ANTHONY ROY ▸ La haine contrôle, le coeur subit.   Mer 27 Sep - 3:14

(ouais ouais, on s'cherchera ça HIHI )
(ta discrétion est perf' up )

Merci SMILE
Revenir en haut Aller en bas




Invité

Invité

MessageSujet: Re: ANTHONY ROY ▸ La haine contrôle, le coeur subit.   Mer 27 Sep - 13:27

Un petit mot par ici obligé J'AIME ! J'AIME ! J'AIME ! Bon courage pour le reste de ta fiche LOVE LOVE
Revenir en haut Aller en bas




Invité

Invité

MessageSujet: Re: ANTHONY ROY ▸ La haine contrôle, le coeur subit.   Mer 27 Sep - 15:35

J'AIME ! merci à toi ! LOVE LOVE
Revenir en haut Aller en bas

participation : 174
avatar : speckhart.
crédits : (A) ARΛBELLA | (S) FEMME - Patrick Modiano, L’herbe des nuits (quotes)

MessageSujet: Re: ANTHONY ROY ▸ La haine contrôle, le coeur subit.   Jeu 28 Sep - 1:25

han lala excuse moi de l'attente POTTE



Validé(e) !
Bienvenue à Paris !
j'aime tellement ce perso adieu SEX très touchant puis j'ai hâte de découvrir ce que ça va donner avec Océane maintenant J'AIME !
Félicitations ! Tu viens de te faire valider et dès à présent, tu vas pouvoir te lancer dans le grand bain et devenir un vrai parisien ! Pour devenir un parfait newbie, pense à remplir ton profil et surtout à t'inscrire dans nos divers listings, ça t'aidera à trouver des liens !
Une fois tout ceci fait, tu n'auras plus qu'à trouver une vie sociale à ton personnage grâce à la fiche de liens et les divers réseaux sociaux ! Pour finir, on te conseille quand même d'aller jeter un petit coup d'oeil à la banque des points.

Et maintenant ? Amuse-toi et rejoins nous sur la Chatbox si le coeur t'en dit !  

_________________
Un visage de lune, des yeux rêveurs, mais bientôt on s'apercevait que le visage exprimait autant de violence que le corps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Invité

Invité

MessageSujet: Re: ANTHONY ROY ▸ La haine contrôle, le coeur subit.   Jeu 28 Sep - 1:27

Y'a pas d'mal POTTE
Merci beaucoup, content que ça t'ai plu ! LECHE LOVE
Revenir en haut Aller en bas
 
ANTHONY ROY ▸ La haine contrôle, le coeur subit.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Affichier une infobulle au pointage d'un contrôle
» Démarrage rapide-Etape5:Contrôle automatique des trains
» Forum Officiel : Anthony Fabien
» Contrôler des objets par la pensée, c'est possible
» [LAG II ph 2 Estate] ESP à Contrôler

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paname Lève Toi !  :: J'ai deux amours, mon pays et Paris :: Allez venez Milord :: Citoyens de Paname-
Sauter vers: