Partagez | 
 

 Vince Boulet ▸ Jimmy Q

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

→ participation : 7
→ avatar : Jimmy Q.
→ crédits : M.


MessageSujet: Vince Boulet ▸ Jimmy Q   Jeu 2 Mar - 0:27



Vincent "Vince" Boulet
Tant que les couilles ne se touchent pas, c'est pas PD



Boulet


Vincent

feat. Jimmy Q
Nom de famille et prénom;Vince... Vincent... c'est qu'un blase au fond. Juste de l'encre sur du papier plastifié pour montrer qu'on est pas des migrants, un papier qui sert à acheter d'la tise au super' quand on a une gueule de minot, ainsi qu'à voter pour les connards qu'on a pas voulu pour diriger de manière chelou notre vie misérable, pendant qu'ils se pavanent dans leur voiture de luxe avec leur sourire qui veut dire "j'te domine petite merde". Et vu que j'm'en bat les couilles de tout ça, et que du coup un blase c'est qu'un blase, je veux bien te raconter comment moi, Vincent Vince Boulet, je me suis appelé comme ça.

C'était un quatorze Février, le jour où l'amour triomphe toujours, et où à Paris, les mous du gland romantiques promènent leur chérie dans la capitale un bouquet de roses à la main. Un homme, Robert Boulet, était assis sur un tabouret d'un bar PMU, une pinte de bière à moitié entamée dans la main, le regard vitreux et l'haleine horrible. "Me femme y'est à y'hoputal... va accoucher qu'elle dit." Vous m'direz, mais c'est quoi c't'ivrogne ?! Et vous aurez certainement raison, mais le fait est que Robert Boulet avait simplement voulu fêter dignement sa paternité, en compagnie de ses plus vieux copains, alignant les billets qu'ils avaient, dans un bar PMU pourri d'un quartier tout aussi pourri, parce qu'il aimait juste étaler son fric, et que surtout, il avait une réputation à tenir. Et oui, les avocats, tout le monde sait qu'ils ont un balais dans le cul, et qu'ils se mettent pas minables et pisser dans la rue ! Enfin bref. Marlène Boulet accoucha d'un adorable garçon qui hurlait à la mort aux alentours de vingt trois heure cinquante neuf, pile avant la fin du jour de l'amour triomphant. Faible, elle demanda à notre cher Robert Boulet, de déclarer l'enfant au plus vite. "Twe l'appeuller common ye gosse ?" Elle soupira. "VIN-CENT" Il raccrocha et tituba jusqu'à la maternité, où il attendit affalé sur le comptoir d'un air désespéré et fatigué d'une telle soirée de débauche. L'infirmière arrive le sourire aux lèvres, mais sentant l'alcool, s'éloigna juste un peu, comme pour reprendre sa respiration. "Robert Boulet !" Elle effleura ses documents du bout des doigts, voyant l'acte de naissance du rejeton. "Félicitations monsieur Boulet ! Vous venez déclarer votre enfant ?" Il acquiesça. "Me femme et moaaa, on appeye ye gosse Vine...Vince... Vincent !" Elle pris le stylo et fronça les sourcils. "Vincent ou Vince ?" Pris d'un doute, il se gratta la haut du crâne. "Yé deux !"Âge;C'est pas vraiment compliqué, en fait, quand on m'connaît, je suis trop vieux pour les lycéenne, trop jeune pour taffer comme un teubé, je suis étudiant dans la fleur de l'âge. Vingt quatre ans, et une bite en béton Date et lieu de naissance; Je suis né à Paris,  ce  "petit" Paris où les chinois viennent en quête d'aventure romantique, et qui repartent se suicider à cause des vols et du trafic. A vingt trois heures cinquante neuf un quatorze Février.  Nationalité et origine(s); Bah... Je suis parisien quoi. Le PSG tout ça. De la merde quoi. Les amours; Oh bah tu sais... un trou c'est un trou hein, j'vais pas t'faire un dessin ! Un vagin est un vagin comme un autre y'a pas a chipoter sur la marchandise, tant que c'est ferme, que j'peux atteindre les nichons avec mes mains, et qu'ça claque, moi j'passe.  La famille; Bon ben, Robert l'est resté bloqué dans son bar PMU depuis, et Marlène ben, elle aime bien son majordome quoi. Faut dire qu'il a un grand manche à balais.  Les amis; Ben mes amis j'crois qu'ça va. C'est quoi ces questions trop louches sans déconner ? Les emmerdes; Bah je suis un étudiant en psychologie hein, je suis pas crésus, et je deviendrais sans doute jamais crésus. Je gagne des thunes par ci par là grâce à mes concerts avec les potes, et parfois Robert me donne un billet vert quand je vais l'chercher devant la grille du PMU pour le ramener à Marlène. Et sinon, Paris c'est quoi pour toi ? Bah... le seul truc bien c'est Pigale quoi. D'ailleurs, pourquoi t'y vas ? Ben parce que je suis né là, j'ai grandi là, j'ai mes potes là, et voilà. J'ai envie de dire, si je dois rester en France, je vais pas aller m'perdre en Franche-Contée, je suis pas encore fou. Ils ont un accent chelou. Groupe;Je laisse les @ divins décider pour moi, mettez juste moi pas dans un groupe de boulets. BOULET !! AHahahah...aheum...    

Ma vie s'éveille lorsque les premiers rayons matinaux me caressent le visage de bienveillance. Mes paupières closes remuent légèrement, avant de s'ouvrir, mes cils balayant mes pommettes avec légèreté. Mon regard se plonge dans la contemplation des cassures du plafond, ces petites fissures qui montrent la vieillesse de mon appartement, et qui pourtant, font son charme. Ce charme si particulier dont je suis tombé amoureux, rappelant l'intriguant artiste de la destinée. Mais je ne me lève pas, du moins, pas de suite, allongé sur le dos, une main sur le front, je pense. Mon regard s'évade vers le vieux cendrier en verre strié, puis d'une main, j'attrape une cigarette afin de l'insérer entre mes lèvres. Je sais que c'n'est pas bien de commencer à fumer le ventre vide, mais les règles sont faites pour être contournées. Alors je le fais. Ce n'est qu'à ce moment, lorsque le premier nuage de fumée s'évapore dans l'air que je me redresse, abandonnant mes draps soyeux dans lesquels je m'étais lové la veille, ou très tôt ce matin, et me dirige sereinement vers la salle de bain, où, toujours la cigarette à la bouche, je me dénude entièrement, laissant glisser mon caleçon le long de mes jambes afin de me délecter d'une douche brûlante. Je laisse la course infernale parcourir mes courbes en me délectant de sa chaleur qui rougit ma peau, puis lorsque ma cigarette s'éteint enfin, je la pose dans le cendrier au dessus de l'évier, afin de plonger la tête sous l'eau, revigorante.
Je n'suis pas de ceux qui réfléchissent à ce qu'ils vont faire ensuite, j'obéis juste à mes pas qui foulent la planète de manière aléatoire, mais je sais tout de même où est ma place. Je m'habille en vitesse avant de prendre un éternel chocolat chaud, vieille habitude que j'ai gardé au fil des ans, sans trop comprendre le pourquoi du comment, les autres acceptent ce côté enfantin qui fait de moi un artiste bien vivant. Attrapant mon sac en bandoulière, je monte sur mon skateboard afin d'aller retrouver les protagonistes de mon existence, à la fac de psycho où nous nous contemplons en silence, ou autour d'une discussion emplie de plaisanteries et d'échanges de baisers volés. Mais même là je pense. Je n'arrête jamais de penser.

Prenom/Pseudo HJ; Myu/Noodle Âge; 23 Localisation; Sudiste du Sud  Fréquence de connexion; Un peu tout les jours Type de personnage; Pré-lien de folie de @Bart Saint-Clair  Où as tu trouvé le forum ? Facebook Une cass-dédi ? Tâtez mon string  


_________________

Sale gosse, à coup d'crack tu détruis ton ennui Un gangster un bandit  
T'es un méchant, un vrai vilain, un pourri.



Dernière édition par Vince Boulet le Jeu 2 Mar - 11:23, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

→ participation : 7
→ avatar : Jimmy Q.
→ crédits : M.


MessageSujet: Re: Vince Boulet ▸ Jimmy Q   Jeu 2 Mar - 0:27



Il était une fois

"Qu'est-ce que c'est que ces manières jeune homme ?! Tiens toi droit Vincent." Les petits déjeuners, les déjeuners, et les dîners chez la famille Boulet, c'était comme l'apocalypse pour un enfant. Se tenir droit, manger proprement, ne pas  hausser le ton, ne pas rire, ne pas mastiquer bruyamment, pas trop d'sauce, pas trop d'gras, des p'tits pois, plus d'eau, moins d'sodas, rester droit, pas s'balancer sur sa chaise, pas soupirer, pas tousser. Coincé entre Robert,  avocat torturé, et Marlène, mère au foyer coincée. J'avais choisi une stratégie hors normes, qui consistait à ne plus ouvrir ma gueule dans ce fichu "appartement" qui ressemblait plus à une maison qu'un appartement. Comme le chien, cet espèce de chihuahua à poil court au strabisme troublant assis à côté de moi, j'obéissais sans broncher. L'animal de compagnie s'apparentant plus à un frère qu'un animal à proprement dit. Le dîner terminé, je longeai le couloir qui me semblait interminable, jusqu'à la porte où inscrites en encre noire, les lettres "VV" pour Vincent Vince, prénom à l'allure ridicule, tant et si bien que l'on eut fini par m’appeler "double V" surnom tout aussi ridicule. Et lorsque je poussais la porte, j'entrais dans l'espace qui n'appartenait qu'à moi, mais pas trop quand même. Meubles, tissus, décorations, tout était recouvert de matière plastique épaisse, et ce, depuis maintenant quelques années, à l'âge de mes six ans, j'eu le malheur d'éternuer bruyamment à cause d'une plume d'oreiller. Ma mère, affolée par les maladies et les allergies, décida de protéger "son petit" en transformant son espace de vie en une énorme capote géante. Les jouets, eux, devaient rester ranger dans leur malle afin de ne pas avoir une pièce en bazar, et la fenêtre fermée, pour ne pas m'inciter à sauter.  Il ne me restait donc, plus qu'à dormir. Mais c'est horrible ! Me direz-vous, et oui, vous avez sans doute raison, mon enfance fut un fiasco étonnant, et il faut dire que je me demande encore comment j'ai pu devenir celui que je suis devenu, un gars normal sans toc étrange, ni phobie étrange. Mais rassurez-vous, mon enfance ne fut pas si merdique qu'elle en a l'air aux premiers abords.

Mon adolescence, fut par contre, bien différente, à mon entrée au collège, ce fut comme si je m'émancipais de cette barrière que ma mère avait dressé entre la vie et moi. Brique par brique, j'avais démonté le mur de l'enfance. Le plastique avait été enlevé, les jouets mis à la cave, le style bon enfant disparu sous un amas d'affiches de groupes, et dans ce monde sombre dans lequel je prenais plaisir à me perdre. Abattre ces principes de vie à la con qui me faisaient passer à côté de tout.  La musique, je m'y suis mis à ce moment là, lorsque tôt je rencontrais Bart, qui devint très vite comme un frère. Mon image changea elle aussi, tout en gardant ma coupe d'enfant modèle, je partais dans un délire grunge aux alentours de mes quinze ans, lorsque la base de la musique effleura mon ouïe et mon coeur. Chanter, était devenue une seconde passion, et je me déchirais la voix sous des airs d'Heavy Metal, ou tout simplement ce bon vieux rock n' roll que mon père avait autrefois écouté. Et dans ma chambre, trônait un lecteur vinyle et une panoplie de disque usés par le temps. Un film, m'avait ouvert également les yeux sur une nouvelle méthode de vie, dont une phrase était devenue mon monde, comme un mantra qui me plaisait de répéter. Choisis la vie. Vint ensuite Stupeflip, groupe que je formais avec LA bande, cette seconde famille bancale et intense, pour laquelle j'éprouvais bien plus de respect qu'à la mienne. Le sexe, ah oui le sexe, parlons-en, les copines étaient pour moi une extase d'un soir que je ne saurais respecter le lendemain, une fille étant sexy le soir, une bonne copine d'un instant de pure décadence. Je ne les forçais pas, elles étaient consentantes, en dépit de tout , elles souillaient mes draps et je souillais leurs corps.

Désormais, je n'ai pas changé, hors mis le fait d'avoir abandonné le cocon familial pour m'installer seul dans une sorte de loft de plein pied, un vieil endroit charmant sous la toiture d'un immeuble d'âge. Et où toute l'indécence de mon être y régnait de bon coeur. Vie d'artiste...  

_________________

Sale gosse, à coup d'crack tu détruis ton ennui Un gangster un bandit  
T'es un méchant, un vrai vilain, un pourri.



Dernière édition par Vince Boulet le Jeu 2 Mar - 13:20, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

→ participation : 16
→ avatar : Sky Ferreira
→ crédits : (avatar) TAG (signature) uc


MessageSujet: Re: Vince Boulet ▸ Jimmy Q   Jeu 2 Mar - 10:25

Bienvenue officiellement sur le forum, je suis tellement contente que tu aie choisi ce pré-lien. J'ai hâte de rp avec toi. LOVE

_________________
be strong.
In the shadow of your heart, Elle était belle comme un enfer avec ses yeux bleus d'insomnie.❞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

→ participation : 7
→ avatar : Jimmy Q.
→ crédits : M.


MessageSujet: Re: Vince Boulet ▸ Jimmy Q   Jeu 2 Mar - 10:27

Merci ça me fait trop plaisir ! J'ai hâte aussi ! HEHE

_________________

Sale gosse, à coup d'crack tu détruis ton ennui Un gangster un bandit  
T'es un méchant, un vrai vilain, un pourri.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

→ participation : 32
→ avatar : Gabriela Bloomgarden.
→ crédits : A_Kata


MessageSujet: Re: Vince Boulet ▸ Jimmy Q   Jeu 2 Mar - 11:21

bienvenue sur le forum, j'ai hâte de voir les aventures de la bande HAWAI !

_________________

   
« Elle pleure parce que son cœur s'est remit à battre aujourd'hui alors qu'elle n'y croyait plus depuis longtemps. Elle pleure pour tellement de raisons qu'elle n'a pas envie d'y penser. C'est toute sa vie qui lui revient dans la figure. Alors, pour se protéger un peu, elle se dit qu'elle pleure pour le plaisir de pleurer et c'est tout. » — Anna Gavalda .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paname.forumactif.com/t562-joan-acciari-gabriela-bloomgar

avatar

→ participation : 7
→ avatar : Jimmy Q.
→ crédits : M.


MessageSujet: Re: Vince Boulet ▸ Jimmy Q   Jeu 2 Mar - 11:30

Merci à toi !!!

_________________

Sale gosse, à coup d'crack tu détruis ton ennui Un gangster un bandit  
T'es un méchant, un vrai vilain, un pourri.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

→ participation : 407
→ avatar : gabriele beddoni
→ crédits : sofie


MessageSujet: Re: Vince Boulet ▸ Jimmy Q   Jeu 2 Mar - 11:42

bienvenue sur paname KEUR SUR TOI

_________________
you, me and only us
by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paname.forumactif.com/t178-rafaele-parisi-gabriele-beddon

avatar

→ participation : 7
→ avatar : Jimmy Q.
→ crédits : M.


MessageSujet: Re: Vince Boulet ▸ Jimmy Q   Jeu 2 Mar - 11:46

Merci beaucoup !

_________________

Sale gosse, à coup d'crack tu détruis ton ennui Un gangster un bandit  
T'es un méchant, un vrai vilain, un pourri.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

→ participation : 52
→ avatar : Ben
→ crédits : kozmic blues (avatar)


MessageSujet: Re: Vince Boulet ▸ Jimmy Q   Jeu 2 Mar - 11:46

Naaaaaaaaaaaaaaan t'es la !
T'es trop parfait je meurs DEAD

N'hésite pas si tu as la moindre questions, et puis bienvenue, merci d'avoir choisis Vince, ça vas envoyer du lourd :l: :l: ROBERT

_________________


Perd pas espoir connard
Comment tu sais que tu l'aimes ?
- Parce qu'elle ma dit je t'aime, et j'suis encore avec elle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

→ participation : 7
→ avatar : Jimmy Q.
→ crédits : M.


MessageSujet: Re: Vince Boulet ▸ Jimmy Q   Jeu 2 Mar - 11:49

Et oui j'suis là !
Merci merci, je sais que je suis parfait HIN mais ça fait toujours plaisir de se rendre compte que d'autres s'en rendent compte ahah (hum hum..) J'espère que la manière dont j'ai imaginé Vince te va pour le moment =D Et oui, on va envoyer du lourd !

_________________

Sale gosse, à coup d'crack tu détruis ton ennui Un gangster un bandit  
T'es un méchant, un vrai vilain, un pourri.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

→ participation : 52
→ avatar : Ben
→ crédits : kozmic blues (avatar)


MessageSujet: Re: Vince Boulet ▸ Jimmy Q   Dim 5 Mar - 13:26



Validé(e) !
Bienvenue à Paris !
Félicitations ! Tu viens de te faire valider et dès à présent, tu vas pouvoir te lancer dans le grand bain et devenir un vrai parisien ! Pour devenir un parfait newbie, pense à remplir ton profil et surtout à t'inscrire dans nos divers listings, ça t'aidera à trouver des liens !
Une fois tout ceci fait, tu n'auras plus qu'à trouver une vie sociale à ton personnage grâce à la fiche de liens et les divers réseaux sociaux ! Pour finir, on te conseille quand même d'aller jeter un petit coup d'oeil à la banque des points.

Et maintenant ? Amuse-toi et rejoins nous sur la Chatbox si le coeur t'en dit !

_________________


Perd pas espoir connard
Comment tu sais que tu l'aimes ?
- Parce qu'elle ma dit je t'aime, et j'suis encore avec elle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Vince Boulet ▸ Jimmy Q   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vince Boulet ▸ Jimmy Q
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 39 - Jimmy va disparaître de l'offre Bbox
» Un nouveau boulet...
» Problèmes du débutant ( Boulet ? ) sur base camp
» /!\ Attention boulet détecté (XD) /!\
» Jimmy Wyatt en uniforme a Louiseville ce soir !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paname Lève Toi !  :: J'ai deux amours, mon pays et Paris :: Allez venez Milord :: Citoyens de Paname-
Sauter vers: