Partagez | 
 

 RAPHAËL GONDELAUX ▸ keno weidner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage




Invité

Invité

MessageSujet: RAPHAËL GONDELAUX ▸ keno weidner   Ven 30 Déc - 3:13



   
Raphaël Gondelaux
   La grimace était son visage. Ou plutôt toute sa personne était une grimace.

   

GONDELAUX


RAPHAËL

feat. keno weidner
Nom de famille et prénom; Raphaël. Il ne sait pas d'où ça vient, pourquoi ce prénom qui chante si bien aux oreilles pour un monstre comme lui, pour cette bête que l'on cache. Raphaël. Personne ne l'appelle jamais ainsi, sauf lui. Gondelaux un nom qui vient de loin, qui résonne à travers le temps et les époques. C'est ce qu'il y a de marqué sur ses papiers, il n'en connait pas la provenance. C'est la seule chose qui le lie à son frère. Âge; Vingt quatre années qui tournent et le compteur qui continue sa route. Il vit chaque saison, les unes derrières les autres. Sans savoir. Sans savoir s'il pourra continuer longtemps. On lui a appris. A ne pas aimer. A rester dans sa noirceur. Mais la noirceur ça use, ça fatigue et ça ronge. Vingt quatre c'est beaucoup. Parfois c'est même trop. Mais en attendant il est vivant. Et il endure. Date et lieu de naissance; 19 septembre 1992Nationalité et origine(s); Son nom devrait suffire pour se faire une idée. Il est de Paris, De la ville des lumières alors qu'il se cache dans les ombres. Il y est né, même s'il ne s'en souvient pas, même s'il maudit l'homme et la femme qui lui ont donné la vie.  Les amours; Il n'y a rien. Ou il y a tout. Raphaël est partagé entre deux mondes. Entre son frère et... Elle. Elle, bohémienne exceptionnelle qui danse devant ses yeux. Elle enflamme tout comme jamais rien n'a enflammé le reste. C'est un chaos qui le prend au corps, qui lui assassine le coeur. Raphaël il ne sait pas vraiment. Il y a elle qui entame son règne. La famille; Il n'a que lui. Son frère, son ainé. Sa seule famille, la seule personne, qui, à sa manière l'aime. Il ne lui en veut pas, d'être ainsi avec lui. Il l'a protégé, tout le temps, du monde hostile. Il l'a protégé, de la foule médisante. Lui, le monstre, l'antisocial incapable d'aimer et d'être aimé. Il n'a que son frère. Il n'aura jamais que son frère, peut-être. Lui le monstre. Heureux d'avoir au moins quelqu'un dans les ténèbres de son esprit. Les amis; Il est loup solitaire. Il n'a pas d'amis, personne. Il ne le mérite pas. Il n'y arrive de toute façon pas. Les gens sont étranges. Hostiles. Et lui. Il est ce qu'il est. Laid à l'intérieur. Sauvage, beaucoup trop pour pouvoir s'intégrer. Il ne sait pas, Raphaël, ce que c'est que les conventions. La politesse et les bonnes manières. Il oublie toujours de dire s'il-vous-plait ou encore merci. Et puis. Il fait peur aussi avec tous ses tatouages, comme des marques, comme une histoire, qui dit tout au monde. Qui dit tout à celui qui arrivera à déchiffrer les motifs qui encrent sa peau à jamais. Les emmerdes; Il n'en sait rien Raphaël, c'est pas lui qui gère l'argent. Il a le droit de dépenser, d'acheter presque à sa guise, mais ce n'est pas lui qui gère alors ils sont peut-être millionnaires, il n'en sait rien. Et sinon, Paris c'est quoi pour toi ? Paris c'est le refuge. Paris c'est l'endroit où se planquer dans la masse pour ne pas être vu. A Paris il y a trop de monde et Raphaël ne le supporte pas vraiment. Il vit davantage la nuit que le jour d'ailleurs. Car on le remarque moins. On le juge un peu moins. Le type bizarre qui n'en a rien à foutre de rien, qui ne se préoccupe même pas de sa propre personne ni de l'image qu'il renvoie. Paris il n'aime pas vraiment. Non. Il y a une foule qu'il ne sait pas gérer, des regards ou des paroles auxquels il ne sait pas comment répondre. Alors il évite. Pourtant. Oui pourtant, il y a une part de lui qui aime profondément cette ville et ses vieux quartiers. La seine et les monuments. Paris c'est à la fois magnifique et asphyxiant. D'ailleurs, pourquoi t'y vas ? C'est sa destinée. Son chemin de croix. C'est sa vie dans l'ombre. A ne pas savoir comment faire avec les autres. Mais à être incapable de quitter les pavés et les lumières de la ville si belle. Paris. C'est chez lui. C'est l'endroit qu'il hante de sa présence asphyxiante. Paris. C'est là qu'il doit être. Groupe; Uber   

(I) Il n'a aucun souvenir de ses parents. Il n'y a eu que son frère, depuis toujours et il n'y aura que son frère à jamais. (II) Il est incapable de sociabiliser. Il ne sait pas parler en public, n'est pas à l'aise avec les gens. Il passe plus de temps à se cacher dans l'ombre de la nuit qu'à essayer d'aller vers les autres. Après tout il n'est rien de plus qu'un monstre. C'est son frère qui le lui a appris. Et personne n'aime les monstres c'est bien connu. (III) Raphaël adore arpenter le Paris nocturne. Il aime se perdre sur les pavés trempés et se shooter aux merveilles architecturales de la ville. Il aime quand les néons des enseignes brillent de mille feux au point d'en aveugler les étoiles. Raphaël il aime Paris. Surtout la nuit. (IV) Il se sent seul souvent. Il n'a pas d'amis, il n'a personne et ce n'est pas la présence de son aîné qui comble ce vide. Plus le temps passe et plus la solitude l'asphyxie, mais Raphaël n'arrive pas. Conditionné à croire certaines choses. (V) C'est une bête sauvage. Un animal. Il ne connaît pas les conventions, il n'aime pas ça. Il est brutal, laisse cette part d'ombre s'exprimer continuellement. Dans une autre vie il était loup qui courait à travers les forets de sapins. Peut-être qu'il était la bête du Gévaudan. Raphaël est un animal maudit à vivre comme un humain. (VI) Il est recouvert de tatouages. Une façon de marquer sur son corps les stigmates de sa vie. Les épreuves qu'il endure, seul ou avec son frère. Les découvertes. Sa part humaine parfois. Son encre a une signification. Cicatrices qui le parsèment et essayent de le guérir de son mal être. (VII) Il n'est pas dépressif, il n'est pas malheureux. Raphaël est juste touché par la grâce noir des enfers. Il est sombre, il préfère le noir au blanc. Il pense ne rien mériter de plus. Mais il ressent des choses. De l'amour. De l'envie. Du désir. Il n'est juste pas fait pour cette société. Sociopathe ou quelque chose dans le genre. Il ne connaît pas le terme exact. Il n'en sait rien Raphaël. Il sait juste ce que son frère lui a dit en l'élevant. (VIII) Raphaël aime l'art. Tous les arts. C'est un moyen fantastique pour s'exprimer quand on ne sait pas comment bien parler. Alors il dessine. Il dessine beaucoup. Des carnets remplis de croquis bizarres, de corps décharnés ou de corps qui s'aiment. Des croquis de cathédrales. Des croquis d'animaux. De nature. De rêve étrange avec des couleurs brûlantes. Il joue un peu de musique aussi. Un petit peu seulement, mais ses mélodies sont souvent mélancolique et son frère n'aime pas les entendre. (IX) Il n'est pas un monstre. Une part de lui commence à se réveiller. A se rebeller. Une part de lui commence à refuser l'éducation reçue et les pensées qu'on a forcées dans son esprit. Une part de Raphaël s'éveille à vouloir être autre chose. A vouloir autre chose. A être plus. Plus grand, plus beau. Plus fort. Mais le chemin est long. (X) Il lit énormément. Beaucoup. Pendant des années il n'avait que ça à faire. S'instruire, lire des histoires et s'imaginer être pour une fois le héros et pas ce foutu loup qui se fait étriper à la fin. Il aurait aimé être le héros d'un roman de Dumas ou de Hugo. Il aurait aimé être un alignement de mots noirs sur des pages blanches. Mais il est juste. Lui. (XI) Raphaël rêve d'une bohémienne qui danse à la nuit tombée. Raphaël il rêve d'elle comme d'une déesse qui glisserait ses doigts dans sa barbe soignée. La voir danser et se perdre contre lui. L'aimer. Lui montrer la voie. Raphaël il rêve d'une bohémienne. Mais. Ce n'est qu'un rêve. (XII) Un jour il se déchaînera. Il sera pleinement incontrôlable. Il ne sait pas ce qu'il fera vraiment et s'il s'en ira, mais Raphaël se donnera. Non. Il volera son droit à la vie et à la liberté. Un jour il dira, en hurlant du haut des toits, au monde d'aller se faire foutre, car lui aussi a le droit. D'être qui il veut sur cette putain de planète.

Prenom/Pseudo HJ; psychotic kid Âge; 24 ans Localisation; bretagne   Fréquence de connexion; quotidienne ou presque Type de personnage; inventé Où as tu trouvé le forum ? bazzart, l'unique Une cass-dédi ? écrire ici  



Dernière édition par Raphaël Gondelaux le Dim 1 Jan - 19:15, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas




Invité

Invité

MessageSujet: Re: RAPHAËL GONDELAUX ▸ keno weidner   Ven 30 Déc - 3:43

kenoooo HAWAI ! cette classe ! bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas




Invité

Invité

MessageSujet: Re: RAPHAËL GONDELAUX ▸ keno weidner   Ven 30 Déc - 10:33

c'est magnifique
bienvenue.
pas de mots
Revenir en haut Aller en bas




Invité

Invité

MessageSujet: Re: RAPHAËL GONDELAUX ▸ keno weidner   Ven 30 Déc - 10:46

l'avatar, le nom HAWAI !
bienvenue LOVE
Revenir en haut Aller en bas




Invité

Invité

MessageSujet: Re: RAPHAËL GONDELAUX ▸ keno weidner   Ven 30 Déc - 12:54

Merci à vous trois pour votre accueil super sympa MEOW
Revenir en haut Aller en bas




Invité

Invité

MessageSujet: Re: RAPHAËL GONDELAUX ▸ keno weidner   Ven 30 Déc - 13:04

keno LOVE LOVE
bienvenue
Revenir en haut Aller en bas




Invité

Invité

MessageSujet: Re: RAPHAËL GONDELAUX ▸ keno weidner   Ven 30 Déc - 15:26

Keno cette bombe DEAD

Bienvenue sur Paname, bon courage pour ta fiche LOVE KEUR SUR TOI
Revenir en haut Aller en bas




Invité

Invité

MessageSujet: Re: RAPHAËL GONDELAUX ▸ keno weidner   Sam 31 Déc - 0:11

Merci toutes les deux LOVE
Revenir en haut Aller en bas




Invité

Invité

MessageSujet: Re: RAPHAËL GONDELAUX ▸ keno weidner   Lun 2 Jan - 18:15

Alors, ta fiche est niquel pour la validation, mais je suis un peu partagé pour ton groupe... Tu as choisis "Uber", mais dans ce que tu décris de Raphaël dans la première partie, j'aurais plutôt pensé à Metro. Parce qu'au fond j'ai l'impression qu'il est plus la par défaut, qu'il n'as pas un réel amour pour la capitale (hormis la nuit comme tu dit) HUM
Revenir en haut Aller en bas




Invité

Invité

MessageSujet: Re: RAPHAËL GONDELAUX ▸ keno weidner   Lun 2 Jan - 20:03

Je ne suis pas tout à fait d'accord HIHI Raph a Paris dans le sang, il ne se voit pas ailleurs que sur les pavés de cette ville. Il l'aime vraiment. Il ne voit pas Paris comme juste le lieu où il est maudit. Il se sentirait un peu plus vide encore s'il devait partir :)
Revenir en haut Aller en bas




Invité

Invité

MessageSujet: Re: RAPHAËL GONDELAUX ▸ keno weidner   Mar 3 Jan - 18:37



Validé(e) !
Bienvenue à Paris !
Vu comme ça, ça marche ! Je comprend mieux du coup LOVE
Félicitations ! Tu viens de te faire valider et dès à présent, tu vas pouvoir te lancer dans le grand bain et devenir un vrai parisien ! Pour devenir un parfait newbie, pense à remplir ton profil et surtout à t'inscrire dans nos divers listings, ça t'aidera à trouver des liens !
Une fois tout ceci fait, tu n'auras plus qu'à trouver une vie sociale à ton personnage grâce à la fiche de liens et les divers réseaux sociaux ! Pour finir, on te conseille quand même d'aller jeter un petit coup d'oeil à la banque des points.

Et maintenant ? Amuse-toi et rejoins nous sur la Chatbox si le coeur t'en dit ! LOVE
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: RAPHAËL GONDELAUX ▸ keno weidner   

Revenir en haut Aller en bas
 
RAPHAËL GONDELAUX ▸ keno weidner
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paname Lève Toi !  :: Fiches Archivées-
Sauter vers: