Partagez | 
 

 VICTOR SEREN ▸ elliot fletcher

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage




Invité

Invité

MessageSujet: VICTOR SEREN ▸ elliot fletcher   Jeu 29 Déc - 22:04



Victor Seren
Looks a lot like heartache, the kind that mine can take



SEREN


VICTOR

feat. Elliot Fletcher
Nom de famille et prénom; Papa voulait un garçon. Maman était dérangée, elle se sentait défectueuse.  Le tout a donné un Victor qui aurait pu avoir un prénom différent. Un choix non fait, une autorisation non donnée, le corps mutilé. Les Seren en ont ainsi décidé. Ce n'est pas pour lui déplaire. Ce n'est pas comme s'il en aurait voulu autrement. Mais il vit avec le sentiment perpétuel d'avoir été privé d'une alternative. Âge; Vingt ans de doutes et de frayeurs, à fuir la prison et à redouter les chaînes.Date et lieu de naissance; Le 26 mars 1996 à Marseille, plus que quelques mois avant la majorité internationale. Nationalité et origine(s); Un petit accent du sud aurait pu le trahir, mais sa famille avait quitté la cité phocéenne avant qu'il ne soit contaminé par ses habitants. Il est français malgré quelques origines allemandes négligeables, remontant à plusieurs générations. Les amours; Il ne fait ni le difficile ni la fine bouche. Il est avide d'expériences multiples, la diversité des situations le grise. Une préférence majoritaire pour les corps de ces messieurs, mais loin d'être rebuté par ceux de ces demoiselles. Néanmoins, il ne s'attachera pour rien au monde, il a déjà donné et ce n'est pas pour lui. Jamais il ne cherchera à quitter un célibat enlacé volontairement. Pour lui l'amour n'existe pas du tout, il n’est qu’invention farfelue par les hommes qui cherchent à se justifier. Leurs égos nourris par cette attirance à laquelle ils tentent tant bien que mal d’attribuer un nom aussi beau que «l’amour». Il n’appartient à personne, se suffisant et recherchant un remède à sa solitude entre des draps à tâcher. Il aime être une ombre fugace, une aubaine exceptionnelle. Apparaître puis disparaître, comme une étoile filante dans les cieux creux de leurs vies. La famille; Victor, c'est le garnement qui a tout gâché. Il aurait dû juste fermer sa grande gueule, se contenter de vivre dans un contexte aisé. Peut-être que ça aurait été différent s'il n'avait pas décidé de se rebeller. D'exprimer sa douleur d'avoir été privé d'un choix primordial en se vengeant. En embarrassant un entourage qui ne supportait pas ses écarts de conduite. Renié, le garçon insolent. On lui coupe les vivres, on le laisse se démerder tout seul. Victor n'a plus d'yeux pour eux, ils n'ont plus aucune importance. Il n'y a qu'Elvire, la sœur aînée bien-aimée qui prend encore soin de lui. Qu'il aime de tout son cœur. Elle a beau être chiante parfois, agaçante souvent, il l'adore et se sent en sécurité lorsqu'elle est là. Elle est convaincue de l'aider à chaque fois, et il n'ose jamais lui avouer. J'ai pas besoin d'aide, Elvire, j'ai besoin que de ton amour. Les amis; Inconstants, différents. Il en change comme il le fait avec des chemises. Son entourage a cette capacité à différer d'un jour à l'autre. Les emmerdes; Victor joue à un jeu dangereux. Son argent est caché chez lui, il n'y a que quelques sommes qu'il ose déposer sur son compte de temps à autre. Il ne peut pas se permettre de tout transférer, au vu des sommes exorbitantes qu'il se fait en vendant son corps sur le net. En apparence, il n'est qu'un étudiant lambda qui essaie de joindre les deux bouts avec 200 euros par semaine qu'il balance à la banque. En réalité, c'est un escort-boy qui se fait beaucoup de tune et qui s'en sort plutôt bien. Et sinon, Paris c'est quoi pour toi ? Paris, c'est là où il a passé toute sa vie. Peu importe les emmerdes qu'il y a eues, peu importe la pollution. Peu importe la saleté des rues, la misère des SDF, les piétons qui râlent, les conducteurs qui klaxonnent. Peu importe si c'est impossible de conduire en heure de pointes, il n'a pas de bagnole. Peu importe si les transports sont défectueux au moins une fois par jour, il s'y est accoutumé. Quand on vit suffisamment à Paris, elle vous adopte. Et vous ne vous sentez plus jamais chez vous ailleurs. D'ailleurs, pourquoi t'y vas ? C'est là où il vit, où il fait ses courses, où il fait son shopping, où il sort avec ses amis. C'est là où il va à la fac, où il va chez des clients avides de le toucher, où il fait le con sur les quais de la Seine. C'est là où il existe, où il profite de sa jeunesse, où il mourra très probablement. Groupe; Uber.

1. Victor est né intersexe. Scrotum divisé en deux, et c'était la fin du monde. Est-ce une fille ou un garçon ? Les docteurs se prononcent. Le verdict est annoncé, jeté à la figure de deux parents effarés. Un choix est fait, la chirurgie est lancée. Victor grandira comme un garçon normal. Jamais il ne saura la pseudo-difformité avec laquelle il est venu au monde. Tôt ou tard, néanmoins, la vérité est déterrée. Des documentaires pertinents, des pages Internet explorées, des renseignements par-ci et par-là. Soudainement, tout prend sens. Le test d'ADN fait en toute discrétion, et voilà qu'il apprend que ses cellules sont partagées, qu'elles présentent des phénotypes différents. Des tests complémentaires, la dualité des hormones sexuelles. Mensonge après mensonge. Même le traitement qu'ils lui faisaient prendre pour une maladie chronique qu'ils n'ont jamais daigné lui expliquer n'était qu'une façade.  De la testostérone camouflée pour le compléter. Pour en faire un vrai petit homme, pour faire apparaître les poils sur son visage, pour renforcer ses muscles frêles. Une colère sourde et lourde s'était abattue sur lui, et plus rien n'allait comme avant. Des crises exagérées, des ordres bafoués, des actes effrontés. Et ça ne pouvait plus durer.
2. Son existence est devenue la poursuite d'une réparation. Comme si par un miracle quelconque, on allait lui redonner son unicité. Comme si par magie, son corps allait pouvoir retrouver son état natif. Sachant pertinemment qu'il n'obtiendra jamais justice, Victor a décidé de se tourner vers des pulsions vindicatives. Son quotidien se résume désormais à décevoir les darons. Lui qui devait être un modèle de réussite, il a tout fait pour contrecarrer leurs plans. Il voulait à tout prix baisser dans leur estime, devenir la déception ultime juste pour les rendre aussi malheureux qu'ils l'ont fait pour lui. Le bac ? Bâclé, bien qu'obtenu. Le violon ? Abandonné. Au diable la musique. Et puis l'ultime défi qui lui a valu le reniement avait consisté en l'invitation d'un "ami" à un repas de Noël familial. C'est là que Vic en avait profité pour échanger sa salive avec son copain devant l'air choqué de Tatie et Mamie.
3. : Sur les bancs des amphithéâtre pleins à craquer, il n'est qu'une silhouette assoupie devant les tableaux couverts de traces à la craie. Il est en train de se détruire à petit feu, Victor. Il n'est pas très raisonnable. C'est le moment de reprendre un rythme de vie sain, d'arrêter d'enchaîner les nuits destructrices de luxure et d'avidité.
4. Âme d'un poète torturé, il allume des astres translucides sur les babines. Il redécore les moues en sourires espiègles. Le plaisantin qui n'arrête pas, le blagueur loin d'être doté de freins. Bouffon émérite, farceur sans limites, il enchaîne les mauvais coups et s'amuse en voyant les réactions qui diffèrent. Mais c'est l'auto-dérision son fort pour rameuter les troupes et promettre les entourloupes.
5. Elle lui déforme la bouche, elle fait claquer sa langue. Puis elle s'esclaffe derrière les prunelles, cette arrogance qui dévore tout sur son passage. Parasite dont il est l'hôte lorsqu'il est obligé de tout recracher sous la forme d'un mépris déstabilisant. Victor, le gamin qui se moque de vous du haut de son piédestal improvisé. Loin de la populace et des individus lambda, il refera le monde à sa manière. Tout sera à son image dans son entourage. Il gravera son nom dans les murs, dans toutes les blessures. Son nom fera trembler les lèvres qui vomiront sa gloire.
6. Il a beau se plaindre, s'insurger, péter un câble et ruer dans les brancards. Victor aime être qui il est. Il apprécie le fait d'être un garçon, et n'imagine pas les choses autrement. Mais il ne peut pas s'empêcher d'imaginer l'alternative. Il ne voit pas les choses comme elles sont présentement mais comme elles auraient pu être. Certainement que ça aurait été difficile de grandir dans des conditions pareilles. Bien sûr que ça n'allait pas être évident. Mais il se sent dépouillé de quelque chose de fondamental. D'une singularité qui l'aurait forgé d'une autre manière qu'il ne peut pas prévoir.
7. Malgré tous les actes odieux et les désobéissances continuelles, il y a une chose qu'il n'a pas arrêtée : le traitement. Le paternel, optimiste quant au fait que son fils lui reviendra peut-être un jour, lui paie toujours la testostérone dont il a besoin et qu'il prend depuis la puberté. Il ne veut pas savoir ce qu'il se passerait s'il venait à arrêter. Et il a trop peur d'aller voir le médecin qu'il s'est toujours refusé à visiter à propos de ça.
8. Il est déjà tombé amoureux, mais ça n'a pas marché. Et ça ne marchera probablement jamais. Il est trop inconstant pour ça. Trop chiant. Il est la lune changeante, contrôlé par son propre tempérament. Parfois marées basses, parfois marées hautes. Parfois chien, parfois chat. Une seule constante demeure. C'est Elvire. Elvire, la sœur. Elvire, le bonheur. Il pourrait tuer pour elle. Se damner pour qu'elle soit heureuse. Elle est sa sauveuse, celle qui lui redonne espoir en l'humanité. Et jamais il ne voudrait la voir en détresse.
9. Il nourrit le rêve secret d'aller vivre à Londres. C'est un fantasme qu'il possède depuis un âge plutôt jeune. Le début de l'adolescence et des questionnements sur l'endroit où il vivra dans le futur. La capitale anglaise s'est révélée comme une évidence à son imaginaire appréciateur du Royaume-Uni.
10. Victor était destiné à débuter des études de médecine. Mais il en était hors de question dans la mesure où c'était précisément ce qu'attendait de lui le géniteur. Alors, il a fait complètement l'opposé. Du jour au lendemain, il avait décrété qu'il serait avocat ou juge, ou encore notaire. La science, il aime ça, pourtant il la renie. Jamais il ne suivra la voie toute tracée volontairement.
11. C'est l'un de ces accro aux séries télévisées qui rentabilisent très bien leurs comptes Netflix. C'est un rituel nécessaire quand il peut se le permettre que de s'endormir devant un épisode d'une comédie. Depuis qu'il a découvert le monde merveilleux des TV shows, il ne veut plus le quitter et cela se ressent sur les résultats qu'il obtient.
12. Il a un chien, Willy, qu'il a abandonné derrière et qui lui manque terriblement. Incapable de le garder dans une chambre étudiante, il ne peut même pas se résoudre à aller le chercher, et c'est l'un de ses plus grands regrets. Il avait fait promettre à Elvire de prendre des photos de son bébé à chaque fois qu'elle rend visite aux parents.
13. Il possède un rythme de vie très malsain. En dehors du fait que ses heures de sommeil sont peu nombreuses et décalées, il ne mange que des cochonneries. Incapable de cuisiner pour lui-même, il achète des plats tout prêts ou se goinfre dans les nombreux fast-food qui pullulent dans Paris. En plus, il adore le sucre et il profite de son métabolisme indulgent pour s'en remplir la panse à toute heure.
14. C'est un fan inconditionnel d'Harry Potter. Il possède plein d'objets collector. Entre les baguettes de ses personnages préférés, le coffret DVD, les livres dans 3 langues différentes, des figurines et autres, il montre à quel point il adore cette saga. Son porte-clef représente les reliques de la mort, et il arbore un retourneur de temps autour de son cou.

Prenom/Pseudo HJ; AENYWAY Âge; 22 ans Localisation; PANAME  Fréquence de connexion; Souvent là Type de personnage; Inventé Où as tu trouvé le forum ? Bazzart Une cass-dédi ? écrire ici  



Dernière édition par Victor Seren le Dim 8 Jan - 0:25, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas




Invité

Invité

MessageSujet: Re: VICTOR SEREN ▸ elliot fletcher   Jeu 29 Déc - 22:06

Je garde ce post au cas où je serais inspiré pour une histoire. LOVE
Je tiens aussi à préciser que je cherche de tout, et que je suis chaud pour tous types de liens. SAD
Revenir en haut Aller en bas




Invité

Invité

MessageSujet: Re: VICTOR SEREN ▸ elliot fletcher   Ven 30 Déc - 0:47

il est chouchou lui, je le connaissais pas DEAD
puis le prénom lui va super bien SAD
bienvenue LOVE
Revenir en haut Aller en bas




Invité

Invité

MessageSujet: Re: VICTOR SEREN ▸ elliot fletcher   Ven 30 Déc - 10:25

ce prénom j'suis sous le charme !
bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas




Invité

Invité

MessageSujet: Re: VICTOR SEREN ▸ elliot fletcher   Ven 30 Déc - 13:55

bienvenue LOVE
Revenir en haut Aller en bas




Invité

Invité

MessageSujet: Re: VICTOR SEREN ▸ elliot fletcher   Ven 30 Déc - 15:00

SHAMELESS FOR EVER QUOI GNOE KEUR SUR TOI KEUR SUR TOI

Bienvenue sur Paname, bon courage pour ta fiche LOVE
Revenir en haut Aller en bas




Invité

Invité

MessageSujet: Re: VICTOR SEREN ▸ elliot fletcher   Ven 30 Déc - 15:22

Diane, c'est genre l'un de mes crush suprêmes, jpp DEAD Merci, je trouve que le prénom lui va à merveille aussi, je voulais céder pour la famille Rivière maisa ça n'aurait pas collé avec ce que j'avais en tête pour Victor. SAD
Ada, héhéhé merci, je suis bien d'accord avec toi. LOVE
Josée, merci. LOVE
Manu, oui, j'avais arrêté parce qu'il n'y avait plus Mickey puis on m'a dit de persévérer et là j'étais en mode ... HAN ! HAN ! HAN ! HAN ! HAN ! parce qu'Elliot Fletcher, c'est mon amoureux. Merci beaucoup en tous cas. LOVE
Revenir en haut Aller en bas




Invité

Invité

MessageSujet: Re: VICTOR SEREN ▸ elliot fletcher   Ven 6 Jan - 12:33



OH NON ! C'est fini !
tu vas pas nous quitter quand même ?!
Et bah alors ? Tu viens plus aux soirées ? Non sérieusement, qu'est-ce qu'il t'arrive ? Un petit coup de mou ? Un contre-temps ? Ton hamster est tombé malade ? Tu t'es cassé le pied contre les barreaux de ton lit ? Pas de panique, pas de panique. Si tu souhaites continuer ta fiche, et conserver ton personnage, tu as juste à en faire la demande ici, sans quoi, on est au regret de te dire en revoir et on n'en a carrément pas envie tu vois....
Revenir en haut Aller en bas




Invité

Invité

MessageSujet: Re: VICTOR SEREN ▸ elliot fletcher   Dim 8 Jan - 0:41



Validé(e) !
Bienvenue à Paris !

    Ton personnage est super intéressant. Puis Monsieur Shameless SAD , bon jeu parmi nous LOVE

Félicitations ! Tu viens de te faire valider et dès à présent, tu vas pouvoir te lancer dans le grand bain et devenir un vrai parisien ! Pour devenir un parfait newbie, pense à remplir ton profil et surtout à t'inscrire dans nos divers listings, ça t'aidera à trouver des liens !
Une fois tout ceci fait, tu n'auras plus qu'à trouver une vie sociale à ton personnage grâce à la fiche de liens et les divers réseaux sociaux ! Pour finir, on te conseille quand même d'aller jeter un petit coup d'oeil à la banque des points.

Et maintenant ? Amuse-toi et rejoins nous sur la Chatbox si le coeur t'en dit !  
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: VICTOR SEREN ▸ elliot fletcher   

Revenir en haut Aller en bas
 
VICTOR SEREN ▸ elliot fletcher
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» VICTOR SEREN ▸ elliot fletcher
» Bonjour de Victor
» Victor-57 postule pour être modérateur.
» Et si on comparait son navigateur internet au futur IE9
» Victor Dubuisson rejoint le cercle des premiers possesseurs de la BMW i8.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paname Lève Toi !  :: Fiches Archivées-
Sauter vers: