Partagez | 
 

 ALIX GUERIN ▸ sid ellisdon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage




Invité

Invité

MessageSujet: ALIX GUERIN ▸ sid ellisdon   Mar 27 Déc - 17:15



ALIX GUERIN
mama called me destructive.



GUERIN


ALIX

feat. sid ellisdon
Nom de famille et prénom; guérin, deux syllabes sans saveur, sans signification réelle à ses yeux. il aurait pu s'appeler dupont que ça n'aurait eu aucune importance pour lui. y a pas de fierté,  pas  de satisfaction à faire claquer ces petites lettres sur sa langue. puis alix, le prénom qui convient aussi bien à une fille qu'un garçon. alix, il en a essuyé des moqueries, des répliques acerbes. longtemps il a menacé de casser les nez de tout ceux qui se risqueraient à faire une remarque, aujourd'hui, il ne semble plus y accorder d'importance. Âge;vingt-cinq années usées par le temps qui file entre ses doigts. Date et lieu de naissance; quatre février. alix, il a jamais vu autre chose que les paysages parisiens qui défilent devant ses yeux depuis des années. n'a jamais dépassé les frontières, ne connait que ce bitume glacé qu'il arpente chaque jour un peu plus. Nationalité et origine(s); vagues origines polonaises du côté maternel qui coulent dans ses veines, alix s'est toujours considéré comme français pur souche. Les amours; néant. alix, il se laisse voguer au gré de ses envies, au gré de ses humeurs. alix il connait pas l'amour, non. La famille; famille nombreuse disloquée, famille éclatée. alix il  a grandi au milieu de ses trois soeurs, avec pour seule autre présence masculine un père dur et froid, sans aucun élan d'affection pour sa progéniture. sa mère, éteinte et fanée par le temps n'a jamais ouvert la bouche pour s'interposer face aux violences verbales crachées par son mari à l'ensemble de la famille. bordel sans nom qu'alix a fuit bien vite, si vite. Les amis; ses potes, c'est cette seconde famille qu'il a su trouver pour combler les manques évidents du cocon familial. alix il est de ceux qui accordent leur confiance difficilement. elle se mérite et s’entretient quotidiennement. mais une fois qu'on la détient, il s'évertue à être loyal du début à la fin. les galères de ses potes sont les siennes et inversement. Les emmerdes; alix il a les deux pieds dans la galère depuis toujours. famille en dérive, parents qui peinaient à nourrir toutes les bouches, bien vite alix, il a compris qu'il devait se débrouiller par lui-même. poussière de plaisir vendue, les deals lui permettaient de se faire du fric aisément. et puis alors parfois il venait cogner, imprimer ses phalanges sur le visage sanglant des autres. se faire frapper le flanc. paris et combats de rue monayés contre quelques cicatrices et ecchymoses bleutées. et il n'a jamais su s'arrêter, alix. aujourd'hui ressemble beaucoup au passé. à ceci près que les années ont passées. Et sinon, Paris c'est quoi pour toi ?paris il n'en voit plus que le bitume grisâtre et les bâtiments usés de ses ruelles malfamées, des dizaines de tours qui côtoient les nuages et où s'entassent des dizaines de familles, ce brouillard matinal qui étouffe le paysage, le visage fermé de ses habitants. beauté de la ville qui s'efface au profit d'un quotidien morne. beauté qu'il ne voit plus, qu'il n'a peut-être jamais vu. D'ailleurs, pourquoi t'y vas ? alix il est inconstant, instable. il rentre pas dans les cases, supporte pas les règles, les barrières qu'on peut lui imposer. il se croit fait pour les transgresser, réagit mal à l'autorité. après le lycée, il s'est mis à travailler, à enchainer les petits boulots en centre ville. mais alix, il a jamais vraiment pu les garder. viré pour mauvais comportements avec le personnel, les clients, bagarre, et jours de congés pris sans demander, personne a jamais voulu le garder. alors il continue de dealer, de se battre pour quelques billets. tout en écumant les boulots miséreux pour vivre. depuis quelques semaines pourtant, un vieil oncle l'a embauché dans son bar. alors il sert, nettoie. qui sait jusqu'à quand réussira-t-il à le garder.  Groupe; metro.   

(un) père indifférent, père souvent absent. distance imposée froidement quand il daignait se montrer dans cette vieille bicoque miséreuse qui leur servait de toit à tous les six. à croire qu’il supportait pas de se retrouver au milieu de la marmaille. végéter entre les coussins du canapé et gueuler sur sa femme et ses gosses étaient probablement les deux seules choses qu’il savait faire de mieux. alix, il s’est jamais entendu avec lui. relations catastrophiques brisées, sans aucune possibilité d’hisser le drapeau blanc, sans jamais entrevoir l’idée d’une trêve. c’était la violence des mots aussi aiguisés qu’une lame de couteau crachés à l’autre sans autre optique que celle de blesser au plus profond de l’âme. c’était parfois la violence des coups qu’alix recevait, qu’il donnait parfois aussi. son père, c’est cette rage féroce qui lui mord violemment les entrailles, cette haine qui brûle au fond de ses pupilles à la simple entente de son prénom. c’est le sujet tabou, celui qu’il faut éviter pour qu’alix évite de s’enfermer dans ce monde noirci qu’il s’est créé. (deux) mère effacé, mère craintive et usée. y a jamais eu de relation privilégiée entre alix et sa génitrice. y avait pas de haine, pas de violence, seulement de l’indifférence. de l’incompréhension. et la situation n’a jamais vraiment changé. au fond. (trois) alix, il a grandi dans un milieu presque exclusivement féminin. trois sœurs, trois âmes qui l’ont rendu fou des années durant. entre eux, ça n’a jamais été clair. liens houleux. parfois c’était la complicité, l’entraide quand le cocon familial s’effondrait. et puis parfois se supporter devenait trop difficile. quatre caractères difficile à gérer, trop d’étincelles qui menacent d’enflammer le brasier. parce qu’ils ont jamais réussi à s’dire qu’ils s’aimaient. (quatre) alix c’est l’impulsivité incontrôlable. c’est agir avant, réfléchir après sans se soucier des conséquences de ces actes. c’est le je-m’en-foutisme à l’état pur, la nonchalance frisant l’indécence. c’est cette cancéreuse fumante au creux des lèvres, cet éternel sourire en coin comme si rien ni personne ne semblait avoir d’importance à ses yeux. alix il est instable, inconstant, on sait jamais vraiment où l’attendre ni quand. lunatique à outrance, il dit noir, la seconde d’après ce sera blanc. alix il est de ceux qui aime s’entourer, de ceux qui fuient la solitude dévastatrice. il est de ceux qui refont le monde avec ses potes, à s’encrasser les poumons sous la voûte céleste. il est celui capable de rire de tout, rire de lui. étrangement on dit souvent qu’alix on pourrait le suivre jusqu’au bout du monde sans savoir réellement pourquoi. lui et son petit sourire railleur, sa gueule cassée. il promet rien non alix. les promesses, c’est pour ceux capable de les tenir. alors lui il préfère pas. il préfère pas décevoir, alors il ne dit mot. parfois il est un peu égoïste, parce qu’il réfléchit pas à la portée de ses mots, de ses gestes. il se soucie jamais de ce qu’il fait, de blesser les gens à coups de vérité bien placées. (cinq) alix il aime jouer. il cherche les limites, pousse dans les retranchements sans se soucier de l’arrivée. des tempêtes qu’il pourrait déclencher. (six) l’école le pire des fléaux. alix il était pas con. il avait même quelques facilités dans les matières scientifiques. mais il n’a jamais daigné faire un seul effort pour s’en sortir convenablement. non alix, c’était le petit con au fond de la classe. celui qui plaçait toujours un mot plus haut que celui de ses professeurs. viré de cours maintes et maintes fois pour mauvaise conduite, conneries futiles. pourtant il a eu son bac, aussi étonnant que cela puisse paraître. il est passé tout juste alix, parce que quand il commence un truc, il le finit. et qu’il était impensable pour lui de croupir indéfiniment derrière son bureau. alors il a fait quelques efforts, mais aujourd’hui les études c’est bel et bien terminé pour lui. (sept) il dessine bien alix. depuis tout petit, il noircit des dizaines et des dizaines de papier de ses dessins. c’est probablement une des seules choses qui le détend véritablement, de laisser ses doigts évoluer sur n’importe quelle surface à sa portée. pourtant il en parle jamais parce que son père lui a toujours gueulé avec mépris que c’était synonyme de fragilité. alors il continue de griffonner sans se préoccuper. (huit) alix c’était ce gosse qui arpentait le bitume usé, celui qu’on voyait trainer un peu partout. il a jamais fréquenté les bonnes personnes, jamais fait les bons choix. son éducation, il l’a tirée de ces journées sans saveur, des deals, des coups portés sur les flancs, des ecchymoses violacées imprimées sur sa peau contre quelques billets sales. c'est là-bas qu’il a tout appris, qu’il s’est endurci. (neuf) c’est aussi là-bas qu’il y a fait ses meilleures rencontres. ces potes qu’il ne laissera jamais tomber. les nuits passées à voguer, à rire gorges déployées, à se chercher, prendre des risques, se retrouver dans les pires situations qu’il soit. loyauté évidente jamais entachée. (dix) parce qu’ils se croyaient parfois éternels, tous ensemble, à rôder sous les étoiles. le gang sans peur et sans regret. pourtant la vie a parfois cet arrière-goût amer d’éphémère qui vous ramène brutalement à la réalité. voiture écrasée, accident survenu trop rapidement par une soirée sombre alors que vous rentriez tous ensemble. vous l’avez senti ce souffle mortuaire glissant sur vos échines glacées. pourtant y en a qu’un de vous qui fut emporté. baiser de la mort qui laissa son corps de marbre et vos esprits marqués à jamais. (onze) alix il a eu du mal à s’en remettre. y a cette rage qui martèle son esprit, l’étouffe, de voir que tout le monde s’en est sorti sauf lui. il a pris de la maturité, s’est enfoncé plus profondément dans l’illégalité. les combats de rue, c’est sa seule manière d’extérioriser, de pouvoir évacuer en malmenant ce corps aux multiplex cicatrices et contusions violacées qui parcourent sa peau. (douze) alix il a du mal avec l’autorité. c’est l’électron libre, fier de cette indépendance revendiquée. alors quand il commence un nouveau boulot, on le garde jamais vraiment longtemps, et il les enchaine. encore et encore. mais aujourd’hui, y a ce vieil oncle de la famille fraichement revenu sur paris qui a monté son bar récemment et qui a décidé de lui donner sa chance. pour combien de temps.

Prenom/Pseudo HJ; manon. Âge; vingt-deux. Localisation; france. Fréquence de connexion; tous les jours. Type de personnage; inventé. Où as tu trouvé le forum ? bazzart. Une cass-dédi ? JUAN  



Dernière édition par Alix Guérin le Jeu 29 Déc - 21:50, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas




Invité

Invité

MessageSujet: Re: ALIX GUERIN ▸ sid ellisdon   Mar 27 Déc - 17:18

bienvenue parmi nous
ieruhu"apùhbuhrçahzugha
amour amour amour
toi et moi ça va faire du feu de dieu
oeizurbgf
Revenir en haut Aller en bas




Invité

Invité

MessageSujet: Re: ALIX GUERIN ▸ sid ellisdon   Mar 27 Déc - 17:22

salut mon gars, t'es bg HEHE
si t'as besoin, mp moi LOVE
Revenir en haut Aller en bas




Invité

Invité

MessageSujet: Re: ALIX GUERIN ▸ sid ellisdon   Mar 27 Déc - 17:23

en bad
HAWAI !
bienvenue beau mec
Revenir en haut Aller en bas




Invité

Invité

MessageSujet: Re: ALIX GUERIN ▸ sid ellisdon   Mar 27 Déc - 17:42

ohlala vous êtes adorables merci beaucoup à vous LOVE,

héra, bee franchement je te l'ai dit, je fonds totalement. j'suis sûre qu'on va se trouver un truc de ouf qui va faire des étincelles, ouais. DEAD
lucas, c'est toi le bg de m'avoir proposé ce lien. HIN j'pense que je vais te mper dans la soirée d'ailleurs, j'ai deux trois questions à te poser. LOVE
josée, la plus belle. merci toi. JUAN
Revenir en haut Aller en bas




Invité

Invité

MessageSujet: Re: ALIX GUERIN ▸ sid ellisdon   Mar 27 Déc - 17:54

Les amis de Lucas sont mes amis NIARK NIARK
T'es vraiment trop beau la, avec Sid putain

Bienvenue sur Paname, bon courage pour ta fiche et n'hésite pas si besoin KEUR SUR TOI KEUR SUR TOI
Revenir en haut Aller en bas




Invité

Invité

MessageSujet: Re: ALIX GUERIN ▸ sid ellisdon   Mar 27 Déc - 18:34

sid je l'aime, puis le prénom quoi POTTE bienvenue J'AIME !
Revenir en haut Aller en bas




Invité

Invité

MessageSujet: Re: ALIX GUERIN ▸ sid ellisdon   Mar 27 Déc - 18:45

manu, oh alors on peut s'arranger tous les deux. HIN merci beaucoup à toi. DEAD
diane, ooh merci. LOVE alycia est vraiment trop belle aussi, abusé. SAD
Revenir en haut Aller en bas




Invité

Invité

MessageSujet: Re: ALIX GUERIN ▸ sid ellisdon   Mar 27 Déc - 19:39

bienvenue par ici mon joli LOVE
Revenir en haut Aller en bas




Invité

Invité

MessageSujet: Re: ALIX GUERIN ▸ sid ellisdon   Mar 27 Déc - 20:57

Il est là le BG, il est arrivé ! ROBERT
Revenir en haut Aller en bas




Invité

Invité

MessageSujet: Re: ALIX GUERIN ▸ sid ellisdon   Mer 28 Déc - 10:40

oh, c'est vous les canons, merci beaucoup les filles. LOVE LOVE
Revenir en haut Aller en bas




Invité

Invité

MessageSujet: Re: ALIX GUERIN ▸ sid ellisdon   Ven 30 Déc - 12:21



Validé(e) !
Bienvenue à Paris !

Viens voir tata, j'vais te consoler POTTE POTTE LOVE

Félicitations ! Tu viens de te faire valider et dès à présent, tu vas pouvoir te lancer dans le grand bain et devenir un vrai parisien ! Pour devenir un parfait newbie, pense à remplir ton profil et surtout à t'inscrire dans nos divers listings, ça t'aidera à trouver des liens !
Une fois tout ceci fait, tu n'auras plus qu'à trouver une vie sociale à ton personnage grâce à la fiche de liens et les divers réseaux sociaux ! Pour finir, on te conseille quand même d'aller jeter un petit coup d'oeil à la banque des points.

Et maintenant ? Amuse-toi et rejoins nous sur la Chatbox si le coeur t'en dit ! LOVE
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: ALIX GUERIN ▸ sid ellisdon   

Revenir en haut Aller en bas
 
ALIX GUERIN ▸ sid ellisdon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ♣ALIX
» CUIR CUIR CUIR MOUSTACHE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paname Lève Toi !  :: Fiches Archivées-
Sauter vers: